Communiqué 24-04-2017

POUR DIFFUSION IMMEDIATE

Zürich, le 24 avril 2017 – Medialeaks.ch, un site suisse de lanceurs d’alerte ouvre aujourd’hui, et ses premières révélations mettent en cause la Radio-Télévision publique.

Les sites Internet de lanceurs d’alerte connaissent un essor tel que leur influence est désormais incontournable. Du pionnier Cryptome à l’illustre Wikileaks, du célébré Offshoreleaks à l’engagé Project Veritas, ils complètent le paysage audiovisuel et sous-tendent le travail journalistique d’investigation moderne.

La Suisse était en reste, jusqu’à aujourd’hui. Medialeaks est une association formée au sens des articles 60 et suivants du code civil; elle réunit des journalistes helvétiques dont la conscience oblige de révéler et de dénoncer les agissements dont ils/elles arrivent à prendre connaissance par leur travail, et que leurs éditeurs renoncent à couvrir.

En exclusivité, et pour sa première publication (Acte 1 Scène 1), Medialeaks propose une conversation téléphonique enregistrée le 20 décembre 2013 par la police judiciaire genevoise. Elle implique un ancien journaliste d’investigation à la Radio-Télévision publique, depuis devenu haut fonctionnaire fédéral, dans une tentative de recel d’informations compromettantes contre la famille d’un dirigeant étranger.

Cette écoute est une fraction des fichiers que Medialeaks s’engage à produire dans les semaines et mois qui suivront. Toutes ses publications disposeront du même dénominateur commun: afficher aux yeux du pays la corruption telle qu’elle affuble nos institutions nationales d’information.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter:

http://www.medialeaks.ch

Contact:

Hans Mueller (Medialeaks, président)
Adresse email: hansmueller( )medialeaks( )ch
Clé publique: http://www.medialeaks.ch/medialeaks-public-gpg.txt

###